1er Partie: La motivation

 Gabriel_Dan_pingpong03_MR
 
Motivation et attentes
Qu’est-ce qui vous a poussé à vous impliquer? Est-ce que le rôle de mentor répond à vos attentes? Consultez ce module qui vous propose des idées intéressantes et des mises en situation.

 

Commençons en discutant des raisons qui vous ont poussé à désirer vous impliquer dans une relation de mentorat. Il est très probable que l’une de ces raisons est de prendre part à une relation d’amitié satisfaisante. C’est bien, puisqu’il a été démontré que les enfants et les adolescents qui vivent un lien émotif fort dans leur relation de mentorat en retirent des résultats positifs : par exemple, leurs résultats scolaires s’améliorent et ils démontrent une plus grande confiance en euxiii.

Croyant que les facteurs de motivation sont d’une importance capitale quant à la satisfaction et l’engagement, Clary et Snyder ivont identifié six motifs principaux qui inciteraient les gens à faire du bénévolat :
  1. pour transmettre ou agir en fonction de valeurs importantes;
  2. pour mieux comprendre le monde et ses habitants;
  3. pour se sentir bien par rapport à soi-même;
  4. pour se protéger de la culpabilité, du doute de soi et d’autres émotions négatives;
  5. pour renforcer les relations sociales; et
  6. pour acquérir des habiletés et opportunités de carrière.

Si vous désirez en savoir davantage sur l’échelle des fonctions du bénévolat (Volunteer Function Inventory scale) de Clary et Snyder et répondre à une série de questions vous permettant d’évaluer votre propre motivation, consultez le document cliquez ici...

Lesquels parmi ces facteurs vous interpellent ?

Est-ce que l’un ou plusieurs de ces facteurs sont similaires à vos propres raisons qui vous ont incité à devenir un mentor ?

  1. Transmettre ou agir en fonction de valeurs importantes : Si vous obtenez une note élevée à cette motivation, vous faites sans doute preuve d’une grande compassion et croyez que d’aider les autres est important, en particulier d’une façon qui est liée à une cause qui vous tient à cœur. Cliquez ici pour poursuivre la lecture. plus...Cliquez ici
  2. Pour mieux comprendre le monde et ses habitants et/ou mettre en pratique certaines de vos habiletés que vous n’utilisez que rarement : Vous désirez en apprendre davantage sur le mentorat, par le biais d’une formation et grâce à une expérience concrète. Non seulement vous désirez faire du bénévolat dans la communauté, mais vous tenez à bien le faire. Vous êtes impatient d’apprendre à être un meilleur bénévole. Cliquez ici pour poursuivre la lecture plus...Cliquez ici
  3. Pour se sentir bien par rapport à soi-même ou se valoriser : Faire du bénévolat stimule votre estime personnelle et fait en sorte que vous vous sentez important, valorisé et utile. Cliquez ici pour poursuivre la lecture. plus...Cliquez ici
  4. Pour engendrer des effets protecteurs contre la culpabilité, le doute de soi et autres émotions négatives : Lorsque nous allons vers les autres, cela nous aide souvent à comprendre nos propres problèmes et contribue à notre épanouissement personnel. C’est bien, mais il est primordial que vous établissiez et respectiez des limites dans le cadre de votre relation de mentorat. Cliquez ici pour poursuivre la lecture. Click here to read more.
  5. Renforcer les relations sociales : La volonté d’être bénévole peut avoir un attrait social plus large et peut évoquer un sens de la communauté chez les mentors. Bien que vous soyez impliqué dans une relation de mentorat individuelle, il est possible que votre agence organise des activités qui vous donnent l’occasion d’interagir avec d’autres mentors. Certaines agences proposent des soirées d’activités sociales et d’apprentissage pour les mentors. Les mentors ont « aussi besoin d’en tirer quelque chose », et de nouer de nouvelles amitiés. Leur implication en tant que mentors s’avère une situation où tout le monde y gagne. Cliquez ici pour poursuivre la lecture. plus...Cliquez ici
  6. Acquérir des habiletés et des opportunités de carrière : Certaines personnes voient le bénévolat comme une occasion d’élargir leurs perspectives académiques ou de carrière, de se faire de nouveaux contacts, de mettre en pratique des aptitudes liées à l’emploi, ou de répondre à des exigences par rapport au bénévolat. Cliquez ici pour poursuivre la lecture. plus...Cliquez ici
Avant d’être jumelé à un enfant ou un adolescent, vous aurez réussi un processus laborieux de sélection et d’entrevue, au cours duquel les facteurs de motivation élaborés ci-dessous auront été explorés. Toutefois, une fois la relation de jumelage amorcée, les situations, émotions et attitudes évoluent tout comme parfois les motivations. Toutes ces motivations sont normales et naturelles, mais le plus important est qu’elles peuvent toutes mener à une relation de mentorat solide et durable. Il est toutefois important de noter qu’il est souvent nécessaire d’obtenir le soutien de l’équipe du programme afin d’aider à faire le pont entre la motivation personnelle et le succès de la relation.

Essayez de garder en tête les raisons qui vous ont poussé à devenir bénévole. L’équipe de votre agence est là pour vous aider dans votre cheminement, et ce, à toutes les étapes. C’est parfaitement normal de parler de vous, de vos besoins et objectifs! Pour que votre Petit ou Petite et vous voyiez votre relation de mentorat de façon positive, vous devez garder la communication ouverte avec lui ou elle, avec l'équipe de l'agence, et, selon le programme, le parent ou tuteur de l’enfant. Une communication efficace, ainsi qu’une formation et un soutien continu vous aideront à parfaire votre capacité à soutenir votre Petit de façon positive. En retour, cela vous motivera davantage et entretiendra votre enthousiasme pour le programme, ce qui est également vrai pour votre Petit Frère ou Petite Sœur.

Consultez l’ouvrage « High School Bigs Mentor Training » publié par les Grands Frères Grandes Sœurs de l’Amérique  pour explorer les motivations, attentes et actions au sein d’une relation de mentorat. Créé par le Dr Michael Karcher pour aider les mentors adolescents à tirer avantage des recherches dans le domaine, cet ouvrage fournit une évaluation rapide d’une autre caractéristique motivationnelle, « l’intérêt social », qui permet d’identifier les mentors satisfaits par rapport aux mentors déçus qui abandonnent rapidement. Plus important encore, l’ouvrage émet des suggestions pour aider les mentors à être plus efficaces et satisfaits dans leur relation de mentorat. Veuillez noter qu’une partie de la formation des Grands de l’école secondaire est basée sur les recherches sur l’intérêt social de J.E. Crandall. Les bénévoles interprètent parfois négativement certains des termes utilisés, tels que l’expression « intérêt personnel ». N’y dénotez pas de connotation négative : en effet, cela signifie généralement que vous auriez tout à gagner de discuter avec le personnel de votre programme plus régulièrement, pour vous assurer que les objectifs et les intérêts du mentor correspondent ou soient complémentaires à ceux de son Petit