7b1. Recrutement - Recrutement des mentorés : Meilleures pratiques

Meilleures pratiques de recrutement des mentorés pour les programmes desservant les jeunes étant ou ayant été confiés aux services de protection de l’enfance :

L’implication dans un programme de mentorat est un excellent moyen d’orienter ces enfants et ces jeunes afin qu’ils mènent une vie productive. Cependant, la participation à un programme de mentorat, comme toute autre chose, peut ne pas convenir à tout le monde. Élaborer une solide stratégie de recrutement aide à identifier et à joindre les enfants et les jeunes pour qui le programme sera le plus profitable. Un grand nombre de programmes de mentorat existants desservant cette population suivent les recommandations de multiples sources, dont les travailleurs sociaux, les parents d’accueil et les jeunes eux-mêmes.

  • Créez des occasions pour les jeunes de faire eux-mêmes une demande. Gardez à l’esprit que certains jeunes, comme les jeunes LGBTTQ5 par exemple, pourraient être réticents à participer à un programme de mentorat en raison de leurs expériences antérieures face à la discrimination ou l’homophobie. Ces jeunes peuvent être doublement stigmatisés en raison de leur orientation et/ou identité sexuelle et de leur identité ethnique, raciale ou culturelle. Assurez-vous que des politiques et des pratiques non discriminatoires sont en place. Adaptez les formulaires de façon à utiliser un langage neutre par rapport au sexe. Faites place à un langage affirmant l’identité des LGBTTQ5 sur votre site Web et vos documents, afin que les jeunes LGBTTQ5 sachent qu’ils sont les bienvenus.
  • Accordez une place à l’inclusion dans le plan de recrutement, en impliquant les groupes moins desservis et en éliminant de façon proactive les barrières à leur participation.
  • Une attention particulière doit être accordée aux barrières linguistiques pouvant exister pour les jeunes issus de groupes ethnoculturels et les ressources qui leur sont destinées.
  • Quelle que soit la source de la référence, il est important d’obtenir le consentement du tuteur légal et de s’assurer que le jeune participe de son plein gré.
  • Assurez-vous que les besoins du jeune recruté sont comblés par les services fournis par le programme.
« Ces jeunes sont mal compris. La formation du personnel n’est pas adéquate. De ce fait, le processus d’accueil pourrait ne pas être inclusif et accessible aux jeunes, et pourrait faire obstacle à l’efficacité du processus de jumelage. Les mentors doivent également comprendre les jeunes LGBTTQ5 et leurs besoins. Nous ne voyons aucune formation à cet égard mise en œuvre à l’exception de certaines petites parties du pays. »
- Nooreen Pribhai, Grands Frères Grandes Sœurs du Canada