AccueilProgrammesTémoignages de réussiteVacances Heroes : Un voyage à ne pas oublier

Vacances Heroes : Un voyage à ne pas oublier

16 décembre 2014

Voici une photo d’Annabelle et moi. Elle réchauffera assurément le cœur de quiconque. Elle et moi avons développé un lien très spécial dès notre premier jour sur le chantier de travail. Elle a couru vers moi et m’a serré très fort dans ses bras sans plus me quitter ensuite.

Annabelle réchauffera assurément le cœur de quiconque. Elle et moi avons développé un lien très spécial dès notre premier jour sur le chantier de travail. Elle a couru vers moi et m’a serré très fort dans ses bras sans plus me quitter ensuite. J’ai passé chacune de mes pauses entourée de tant d’enfants, dont elle, en particulier. Grâce à l’aide d’un traducteur, la mère d’Annabelle et moi avons pu discuter. J’ai donc appris qu’Annabelle a été très malade et qu’elle souffre d’une maladie oculaire qui lui cause de grandes souffrances. Malheureusement, ses parents ne peuvent rien faire de plus pour l’aider, car ils n’ont pas l’argent nécessaire. Sa mère m’a remerciée, car sa petite fille avait retrouvé le sourire, ce qui bien sûr écarte ses pensées de la douleur. Le rire est véritablement la meilleure forme de médecine.

Annabelle s’est endormie sur mon épaule tant de fois, c’était formidable.
Mon plus beau souvenir de ma rencontre avec Annabelle est que l’on m’est demandé d’être sa marraine; sa mère m’a dit que pour eux, une marraine est quelqu’un qui nous fait rire, nous donne de l’amour et de l’espoir. Je suis si honorée et touchée par tout ce que j’ai vécu en République dominicaine. Je me sens très privilégiée.

Le cadeau que j’ai reçu en participant à cette expérience a été le don de sensibilisation, le don de l’amour, le don de voir la vraie beauté dans les yeux des gens de cette communauté, d’entendre leurs histoires, le don de constater la façon dont je vis ma vie, et de réaliser à quel point nous pouvons être heureux grâce au don de l’amour et de vivre une vie simple. J’ai l’impression que mon âme s’est réveillée.

J’ai eu de la difficulté à ajuster mes sentiments de culpabilité en sentiments de gratitude par rapport à la vie à laquelle j’ai eu droit à la naissance. Je travaille chaque jour sur mon cheminement personnel et m’efforce de trouver des façons créatives d’aider les autres, non seulement au sein de ma propre communauté, mais à travers le monde.

Je suis repartie à regret de devoir quitter les enfants et les femmes que j’ai rencontrés. Je suis si reconnaissante d’avoir la vie que j’ai en tant que Canadienne. J’ai fait une demande pour devenir bénévole dans un centre d’aide pour femmes et enfants situé ici à Grande Prairie. Je ne sais pas ce que sera ma contribution humanitaire à l’avenir, mais je sais que j’aiderai des femmes et des enfants… ce voyage m’a marquée. Ce fut plus qu’un cadeau, ce fut plus qu’une bénédiction, nous avons reçu une nouvelle vie. J’ai l’impression que ce que cette communauté m’a apporté, ce que cette famille m’a donné est beaucoup plus que tout ce que je pourrais leur donner.

Ils m’ont fait apprécier profondément la vie simple, m’ont donné foi en l’humanité et m’ont fait réaliser que la vraie beauté se trouve dans le cœur et l’âme de chacun de nous. Que le sentiment d’appartenance, le sentiment d’amour et de bonté et de la famille, d’amour pur est plus que tout achat matériel.

Grande sœur Ali

Le héros de vacances était un partenariat entre les Grands Frères Grandes Sœurs du Canada , en direct Jet différent et de l'Ouest qui a amené beaucoup d'entre nous à travers le Canada à travailler ensemble sur le même objectif au profit d'une famille dans le besoin dans un autre pays .