AccueilNouvelles et événementsGrands Frères Grandes Soeurs lance les célébrations de son 100e anniversaire avec la plus importante étude sur le mentorat jamais réalisée au Canada

Grands Frères Grandes Soeurs lance les célébrations de son 100e anniversaire avec la plus importante étude sur le mentorat jamais réalisée au Canada

 100Logo-FR-GFGS-dot-CA_RGB

Toronto, le 15 janvier 2013 - La plus grande organisation canadienne de mentorat fête ses 100 ans et souligne l’événement en lançant une campagne d’éducation du public d’une durée d'un an ayant pour objectif de transmettre aux Canadiens de nouveaux faits sur la valeur du mentorat des jeunes sur le plan sociétal.

Pour souligner le lancement de cette initiative nationale, Grands Frères Grandes Sœurs et le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) publient les premiers constats de la plus importante étude sur le mentorat jamais réalisée.

Cette étude de cinq ans, qui suit l’expérience de près de 1 000 enfants et adolescents inscrits au sein d’agences Grands Frères Grandes Sœurs de part et d’autre au pays, a révélé que les jeunes qui bénéficient de la présence d’un mentor dans leur vie ont significativement plus confiance en leurs aptitudes à l’école et sont considérablement moins susceptibles de présenter des problèmes de comportement.

Le constat suivant se dégage de cette étude : les filles qui bénéficient de la présence d’une Grande Sœur sont quatre fois moins susceptibles d’intimider leurs pairs, de se battre, de mentir, ou d’exprimer de la colère que les filles qui n’ont pas de mentor.

« Cette recherche innovatrice confirme que le mentorat change la trajectoire de vie de jeunes gens », explique Bruce MacDonald, président et chef de la direction de Grands Frères Grandes Sœurs du Canada (GFGSC). « Les conclusions de l’étude auront des répercussions bénéfices profondes sur nos programmes de mentorat ».

On s’attend à ce que les conclusions de l’étude permettent d’apporter des progrès importants sur la façon dont les agences Grands Frères Grandes Sœurs du Canada (GFGSC) offrent leurs services de mentorat. Une formation avant le jumelage plus spécialisée pour les enfants, les parents et les mentors, un soutien plus efficace pour aider les trois participants du jumelage à mieux gérer leurs attentes et l’identification plus précoce des besoins spéciaux chez les enfants et adolescents sont les résultats escomptés.

GFGSC croit que l’héritage de cette étude charnière se traduira par des jumelages plus probants et qui dureront plus longtemps et un mentorat davantage adapté aux besoins individuels.

Cette étude a été réalisée par une équipe de chercheurs universitaires dirigée par le Dr David DeWitt, chercheur scientifique principal au CAMH de London en Ontario, et la Dre Ellen Lipman, psychiatre et professeure à l’Université McMaster d’Hamilton. Ce projet de recherche a été rendu possible grâce à la subvention de 1,7 million de dollars octroyée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

« Nous avons démontré que les résultats positifs étaient observés, peu importe l’âge de l’enfant, son histoire personnelle, sa situation familiale ou son identité culturelle », explique le Dr DeWit. « Avec le temps, les agences Grands Frères Grandes Sœurs seront en mesure de conseiller les mentors sur la meilleure façon de tisser des liens avec leur « Petit », et il sera également plus facile d’identifier les enfants qui sont plus susceptibles de bénéficier de la présence d’un mentor ».

Constats clés de l’étude :

  • Les filles qui ont une Grande Sœur sont deux fois et demie plus susceptibles d’avoir confiance en leurs aptitudes à réussir à l’école que les filles qui n’ont pas de mentor
  • Les garçons qui ont un Grand Frère sont trois fois moins susceptibles de souffrir d’anxiété liée à la pression de leurs pairs, telle que de s’inquiéter de ce que les autres enfants pensent d’eux ou disent à leur sujet, par rapport aux garçons qui n’ont pas de mentor.
  • Les garçons mentorés ont deux fois plus tendance à penser que l’école est amusante et qu’il est important de bien réussir à l’école
  • Les garçons mentorés sont aussi deux fois moins enclins à développer des comportements négatifs comme intimider, se bagarrer, mentir, tricher, perdre leur calme ou exprimer de la colère que les garçons qui n’ont pas de mentor.

L’ampleur et le détail de cette étude sont tels que les constats présentés ici ne représentent qu’un petit échantillon de ce qui sera dévoilé dans les mois et les années à venir. La publication de chaque nouvelle conclusion illustrera encore davantage à quel point les enfants mentorés réussissent mieux, pourquoi les mentorés réussissent mieux et les pratiques des agences des Grands Frères Grandes Sœurs qui favorisent les relations de mentorat les plus réussies.

Avec le temps, les agences Grands Frères Grandes Sœurs seront en mesure de conseiller les mentors sur la meilleure façon d’établir un lien avec leur « Petit » selon leur âge, leur histoire personnelle et contexte familial ainsi que leur identité culturelle. GFGSC s’attend aussi à ce que les conclusions de l’étude permettent, pendant le processus de sélection avant le jumelage, de plus facilement identifier les enfants qui sont plus susceptibles de bénéficier de la présence d’un mentor.

« Nous nous attendons à ce que les conclusions de l’étude, lorsqu’elles seront pleinement saisies, aient une incidence sur pratiquement tous les aspects de la façon dont nous approchons, concevons et entretenons nos relations de mentorat », explique M. MacDonald. « Les enfants et adolescents de toutes les régions du Canada, tout comme les générations futures, bénéficieront du travail de cette équipe de chercheurs remarquable dirigé de mains de maître par les Drs DeWit et Lipman ».

« Nous reconnaissons que le travail des Grands Frères Grandes Sœurs du Canada a joué un rôle essentiel dans la vie de nombreux jeunes Canadiens », atteste le Dr Anthony Phillips, directeur scientifique de l’Institut des neurosciences, de la santé mentale et de la dépendance. Les IRSC ont le plaisir d’appuyer les recherches qui fournissent aux communautés des informations sur la santé mentale des jeunes et le développement sain de la société ».

En parallèle aux campagnes de sensibilisation qui mettent l’accent sur le mentorat des jeunes, GFGSC et ses agences organiseront des événements spéciaux d’un océan à l’autre. Ces célébrations rendront hommage à la contribution des mentors bénévoles, anciens et actuels, au bien-être des enfants et des communautés canadiennes au cours des 100 dernières années.

Les Canadiens sont invités à prendre part aux célébrations du 100e anniversaire des GFGSC en affichant un « grand merci » sur les réseaux sociaux à l’attention d’une personne qui a fait une différence dans leur vie. Il peut s’agir d’un de leurs parents, d’un membre de leur famille élargie, d’un entraîneur, un professeur, un employeur ou un Grand Frère ou Grande Sœurs bénévole. 


À propos de Grands Frères Grandes Sœurs du Canada

Depuis 100 ans, Grands Frères Grandes Sœurs a une incidence positive dans la vie des jeunes de notre pays en développant et en mettant en œuvre un vaste éventail de programmes de mentorat. Agissant comme modèles, nos mentors montrent par l’exemple l’importance de donner et de redonner, de rester à l’école et de respecter les membres de la famille et de la communauté.

Grands Frères Grandes Sœurs du Canada, une organisation communautaire de mentorat pour les jeunes, offre des programmes de qualité à plus de 33 000 enfants et adolescents. Plus de 25 000 bénévoles œuvrent présentement au sein des 123 agences qui desservent les enfants de plus de 1 000 communautés de part et d’autre du pays. Apprenez-en davantage en visitant www.grandsfreresgrandessoeurs.ca.


À propos du Centre de toxicomanie et de santé mentale

Le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) est le plus important hôpital d’enseignement au Canada, et un centre de recherche qui compte parmi les chefs de file mondial dans le domaine. Le CAMH allie les soins cliniques, la recherche, l’éducation, l’élaboration de politiques et la promotion de la santé pour aider à transformer la vie des gens souffrant de problèmes de santé mentale et de dépendance.

Le CAMH est affilié à part entière à l’Université de Toronto, et est un Centre collaborateur de l'Organisation panaméricaine de la Santé et de l’Organisation mondiale de la Santé. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez visiter www.camh.ca.


À propos des Instituts de recherche en santé du Canada

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) est l'organisme du gouvernement du Canada chargé d'investir dans la recherche en santé.
La mission des IRSC est de créer de nouvelles connaissances scientifiques et de favoriser leur mise en œuvre en vue d'améliorer la santé, d'offrir de meilleurs produits et services de santé, et de renforcer le système de santé au Canada. Composés de 13 instituts, les IRSC offrent direction et soutien à plus de 14 100 chercheurs et stagiaires en santé dans tout le Canada.

L'impact du mentorat

Comment la République dominicaine m’a construit

En novembre dernier, un groupe de bénévoles, de Petits et d’employés des Grands Frères Grandes Sœurs et une équipe d’Invesco Canada se sont joints au groupe Live Different afin de se rendre en République dominicaine pour construire une maison pour trois familles. Les billets d’avion du groupe des GFGSC ont été généreusement donnés par WestJet. Voici le témoignage de Jayme à propos de son expérience.