AccueilNouvelles et événementsArchives des nouvellesLes parents québécois sont les plus craintifs pour leurs enfants : Sondage

Les parents québécois sont les plus craintifs pour leurs enfants : Sondage

Montréal, le 11 mai 2010 – Quand il s’agit du bien-être futur de leurs enfants, les parents québécois sont particulièrement inquiets des effets à long terme de la consommation de drogues, de la dépression et du manque d’intérêt pour l’école, selon un nouveau sondage VoxPop (voix du peuple).

De plus, par rapport aux moyennes observées sur les plans national et régional, les parents québécois sont de loin les plus craintifs au Canada, démontrant des niveaux d’anxiété beaucoup plus élevés concernant pratiquement tout état émotif ou comportement négatif étudié dans le cadre du sondage.

Mené pour Grands Frères Grandes Sœurs du Canada, le sondage de l’Association de la recherche et de l’intelligence marketing (ARIM) examine les craintes des parents concernant les effets à long terme des états émotionnels et des comportements négatifs courants chez les enfants et les adolescents, de même que les attitudes par rapport au mentorat pour les jeunes comme moyen d’offrir de l’amitié et de l’encadrement aux enfants et aux adolescents qui ont besoin d’une influence positive.

Un regard approfondi sur les trois menaces principales démontre un écart important entre les moyennes au Québec et celles sur le plan national :

  • La consommation de drogues était perçue comme une menace par 86 % des parents québécois, par rapport à 51 % sur le plan national;
  • La dépression était perçue comme une menace par 85 % des parents québécois, par rapport à 57 % sur le plan national;
  • Aucun intérêt pour l’école était perçu comme une menace par 84 % des parents québécois, par rapport à 52 % sur le plan national.

Les résultats du sondage ont également indiqué qu’une grande partie des parents québécois craignent ensuite, après ces trois menaces principales, un manque de confiance (82 % par rapport à 62 % sur le plan national), l’implication dans des gangs et des crimes (82 % par rapport à 45 % sur le plan national) et l’intimidation (81 % par rapport à 60 % sur le plan national). Les quatre craintes les moins relevées sont la consommation d’alcool (74 % par rapport à 47 % sur le plan national), la gestion de la colère (71 % par rapport à 53 % sur le plan national), la solitude (71 % par rapport à 50 % sur le plan national) et la dépendance à l’Internet et aux jeux vidéo (63 % par rapport à 47 % sur le plan national).

Le sondage a également révélé que les parents québécois apprécient grandement le travail des organismes communautaires, tels que Les Grands Frères Grandes Sœurs, qui aident les enfants et les adolescents qui ont besoin d’appui et d’encadrement :

  • 97 % sont d’accord que l’encadrement offert par un adulte bénévole peut jouer un rôle décisif dans l’aide offerte aux enfants et aux adolescents en difficulté.
  • 70 % croient qu’il est bon que les enfants et les adolescents qui ont besoin d’encadrement puissent passer quelques heures par semaine avec un adulte bénévole qui apporte de l’amitié et du soutien.
  • 22 % croient qu’ils auraient eux-mêmes profité de l’appui d’un bénévole Grand Frère ou Grande Sœur quand ils étaient enfant ou adolescent.

« Le mentorat pour les jeunes est trop souvent perçu comme un service chaleureux, mais flou qui peut être utile, mais qui n’est pas essentiel », explique Bruce MacDonald, président des Grands Frères Grandes Sœurs du Canada. « Ce sondage national contredit cette perception en démontrant que les parents comprennent le besoin urgent de mentorat dans notre société. De nos jours, les parents savent que les qualités de confiance et de bienveillance envers les autres sont d’une importance capitale pour le succès et le bonheur futurs de leurs enfants, et ils comprennent que le mentorat peut faire une immense différence dans la vie des enfants et des adolescents. »

Un autre résultat étonnant du sondage révèle que presque un quart (21 %) des parents québécois ont éprouvé des difficultés à obtenir des services de mentorat locaux pour aider leur enfant ou leur adolescent.
« Cette recherche confirme que les services de mentorat, comme ceux offerts par Grands Frères Grandes Sœurs, jouent un rôle important dans l’appui au développement de l’estime de soi chez les enfants et les adolescents », déclare Carole Dionne, directrice générale de Les Grands Frères Grandes Sœurs de la Porte du Nord. « Nous faisons tout ce que nous pouvons pour aider les parents à aider leurs enfants et adolescents, mais il faut plus de bénévoles et de ressources financières pour accomplir le travail. »

Le sondage a révélé que les parents québécois sont généralement d’accord (79 %) que tous les adultes ont la responsabilité civique d’aider les enfants et les adolescents de leur collectivité à recevoir l’encadrement dont ils ont besoin pour réussir dans la vie.

« Ce sondage VoxPop renforce clairement la théorie selon laquelle il faut un village pour élever un enfant », souligne Mme Dionne. « Ceux qui deviennent des bénévoles ou qui font des dons aujourd’hui pour aider les enfants et les adolescents à devenir des adultes confiants et bienveillants, renforcent nos collectivités de demain. »

Le sondage de VoxPop et de Grands Frères Grandes Sœurs a été effectué par Advanis, avec l’aide du Mustel Research Group, tous deux des sociétés de recherche membres corporatifs Sceau d’or de l’ARIM. Au total, 1 056 parents canadiens ont été recrutés au hasard par téléphone pour participer à un sondage sur le Web du 19 janvier au 25 février. Les résultats sont considérés exacts à plus ou moins 3,0 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Au sujet de VoxPop
VoxPop est une campagne de l’ARIM visant à faire entendre la voix des Canadiens et Canadiennes au sujet des enjeux qui les intéressent et à encourager leur participation à la recherche sur l’opinion. L’ARIM régit et représente l’industrie de la recherche-sondage au Canada. VoxPop : Vous parlez, nous écoutons, les choses s'améliorent.

Au sujet des Grands Frères Grandes Sœurs du Canada
Les Grands Frères Grandes Sœurs du Canada forment la plus grande organisation de mentorat pour jeunes au pays, offrant des services de mentorat de qualité par des adultes à plus de 27 000 enfants et adolescents. Les Grands Frères Grandes Sœurs du Canada comptent présentement 19 500 mentors bénévoles travaillant avec 135 organismes pour venir en aide aux enfants dans plus de 1 000 collectivités. Renseignez-vous davantage sur la façon dont les Grands Frères Grandes Sœurs peuvent aider votre enfant ou adolescent : www.bigbrothersbigsisters.ca