AccueilNouvelles et événementsInvestir dans l’avenir des enfants rapporte des dollars réels

Investir dans l’avenir des enfants rapporte des dollars réels

16 juillet 2013

Chaque dollar investi dans le mentorat des Grands Frères Grandes Sœurs génère un rendement social sur l’investissement de 18 $, selon une récente étude

Toronto, July 16, 2013 – Quand il est question de rendement en argent réel, peu d’investissements équivalent un don aux Grands Frères Grandes Sœurs, selon une nouvelle étude réalisée par la firme de consultation The Boston Consulting Group.

Dans le cadre de cette étude, la situation de vie de 500 anciens Petits Frères et Petites Sœurs a été comparée à celle des individus d’un groupe témoin ayant des antécédents familiaux et économiques identiques, mais n’ayant pas eu un Grand Frère ou une Grande Sœur pour les mentorer lorsqu’ils étaient enfants. L’étude a révélé que pendant leur vie active sur le marché du travail, les anciens « Petits » gagneront en moyenne 315 000 $ de plus que les individus du groupe témoin.

Quatre catégories de caractéristiques différentielles ont été examinées : l’employabilité, la philanthropie, les aptitudes de vie et le bien-être général. Les participants des programmes de mentorat des Grands Frères Grandes Sœurs (GFGS) étaient aussi considérablement plus susceptibles de donner généreusement à des causes de bienfaisance et de faire du bénévole dans la communauté. Ils étaient de plus parvenus à des résultats plus positifs dans les catégories des aptitudes de vie et du bien-être personnel.

« L’étude des GFGS sur le rendement social des investissements visait à vérifier le rendement financier pour la société provenant des Grands Frères Grandes Sœurs », a expliqué James Tucker, un partenaire de BCG à Toronto qui a dirigé le projet de recherche. « Nous avons identifié une valeur financière considérable générée par des impôts et des dépenses plus élevés résultant de l’augmentation du revenu et des dons en argent et en temps effectués aux organismes de charité. Les programmes de mentorat des Grands Frères Grandes Sœurs génèrent un rendement social moyen sur l’investissement de 18 $ par dollar investi »

Le rendement sur les investissements généré par les participants aux programmes de mentorat des GFGS les plus désavantagés sur le plan économique se chiffre en moyenne à 23 $ par dollar investi.

Chacun des anciens Petits Frères ou anciennes Petites Sœurs impliqués au sein du projet de recherche était en voie de générer en moyenne 32 154 $ en recettes fiscales supplémentaires; 49 819 $ en dépenses accrues de consommation; l’équivalent de 5 856 $ en implication bénévole supplémentaire et 890 $ de plus en dons de bienfaisance. L’investissement moyen requis pour mentorer un Petit Frère ou une Petite Sœur pendant la durée d’un jumelage entre un Petit et un Grand est de 5 059 $.


Constats clés

  • 68 pour cent des anciens Petits et les anciennes Petites ont déclaré occuper un travail à temps plein, comparativement à 58 pour cent pour le groupe témoin. Les participants des GFGS étaient également largement plus susceptibles d’avoir un salaire à temps plein plus élevé (en moyenne : 59 600 $ contre 52 700 $)
  • 66 pour cent ont rapporté avoir fait du bénévolat communautaire par rapport à 43 pour cent chez le groupe témoin. Les participants des GFGS ont par ailleurs indiqué avoir effectué en moyenne 95 heures de service communautaire annuellement comparé à 73 heures chez les individus du groupe témoin.
  • Près de huit participants des GFGS sur dix (soit 77 pour cent) ont déclaré eux-mêmes avoir versé des dons de charité comparativement à 67 pour cent chez les membres du groupe témoin.
  • Le montant annuel moyen des dons caritatifs était aussi plus élevé (395 $ par rapport à 329 $)
  • 80 pour cent ont affirmé avoir un mode de vie saine, contre 72 pour cent chez les individus du groupe témoin
  • 81 pour cent ont rapporté avoir des compétences financières adéquates, par rapport à 70 pour cent.
  • 47 pour cent ont déclaré eux-mêmes qu’ils occupaient des postes de direction principaux au travail contre 32 pour cent pour les membres du groupe témoin
  • 42 pour cent ont répondu être fortement d’accord pour dire qu’ils étaient heureux, comparativement à 26 pour cent chez les participants du groupe témoin; 52 pour cent étaient fortement d’accord pour énoncer qu'ils faisaient de bons choix de vie, contre 39 pour cent et 42 pour cent étaient fortement d’accord pour affirmer avoir un solide réseau familial et d’amis, par rapport à 28 pour cent
« Une action collective est nécessaire pour changer la trajectoire de la vie des jeunes », estime Bruce MacDonald, président et chef de la direction de Grands Frères Grandes Sœurs du Canada. « Cette étude lance un message très fort : le secteur privé, le gouvernement et les particuliers peuvent soutenir les programmes de mentorat des GFGS en sachant que leurs investissements auront un effet transformateur sur la vie des jeunes et produiront un rendement financier à long terme et une valeur sociétale considérables ».

L’idée d’action collective pour investir dans l’avenir des garçons et des filles ayant besoin de repères par l’entremise des programmes de mentorat des GFGS se renforce.

Trois commandites récemment annoncées généreront au cours des 40 prochaines années un rendement financier estimé à 78,3 millions de dollars.

Standard Life, commanditaire des Grands Frères Grandes Sœurs depuis 2009, a renouvelé son engagement en annonçant un investissement de 1,125 million de dollars au cours des cinq prochaines années. Les fonds serviront à recruter davantage de Grands Frères et Grandes Sœurs bénévoles.

« De nombreuses causes méritent notre appui. Nous avons maintenant la preuve que le mentorat des Grands Frères Grandes Sœurs permet d’améliorer considérablement la qualité de vie de notre société », indique Sophie Fortin, première vice-présidente, Ressources humaines, bureau de projets et communications, de la Financière Standard Life. Nous œuvrons dans le milieu des investissements à long terme. Nous sommes fiers de notre engagement envers l’avenir des jeunes canadiens et de son effet positif sur la santé de nos communautés. Il s’agit sincèrement de l’un des investissements les plus satisfaisants que nous pouvons faire ».

Boston Pizza, un nouveau commanditaire d’affaires, s’est aussi engagé à investir un montant minimal de 1,5 million de dollars sur cinq ans dans les programmes de mentorat des GFGS.

« Nous constatons l’impact et le bienfait d’un mentorat solide dans nos restaurants à tous les jours, puisque plus de 22 000 jeunes travaillent dans les établissements Boston Pizza d’un océan à l’autre », énonce Mme Cheryl Treliving, directrice générale de la Fondation Boston Pizza. « Cette étude confirme l’importance des modèles de rôle et du mentorat, ainsi que l’impact à long terme que nous pouvons exercer dans la vie d’individus et sur la santé de notre pays et de nos effectifs ».

Le gouvernement du Canada, par le biais de Citoyenneté et immigration Canada, fournira 1,6 million de dollars sur trois ans. Les fonds serviront à mettre en œuvre des programmes destinés à répondre aux besoins de mentorat des jeunes immigrants.

« Le gouvernement du Canada s’est engagé à aider les nouveaux arrivants à réussir et à prospérer dans leur nouvelle patrie », a dit le ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney. « Nous sommes fiers de former un partenariat avec les Grands Frères Grandes Sœurs du Canada afin d’aider les jeunes immigrants à s’intégrer à leur nouvelle école et leur communauté grâce à ce programme de mentorat ».

Méthodologie

L’étude des GFGS sur le rendement social des investissements a comparé les résultats associés à la situation de vie de deux groupes d’enfants issus de foyers monoparentaux et ayant des antécédents très similaires. Les enfants du premier groupe avaient bénéficié de la présence d’un mentor des GFGS, alors que ce n’était pas le cas des enfants du deuxième groupe. Les résultats différentiels relatifs à la situation de vie ont ensuite été identifiés et attribués au programme sur la base d’évaluations causales autorapportées. L’équipe du BCG a ensuite transposé les résultats différentiels causaux en impacts de dollars pour la société et les a comparés à l’investissement initial sur la base d’une valeur actualisée nette pour générer le rendement de l’investissement. La recherche a été effectuée par le BCG en utilisant une combinaison de méthodes qualitative et quantitative. La recherche qualitative comportait cinquante entrevues individuelles au cours desquelles les hypothèses étaient vérifiées et précisées en vue de préparer la recherche quantitative. L’intégralité de la recherche quantitative a été faite par l’entremise d’un sondage en ligne et pondérée pour s’assurer que l’échantillon soit représentatif sur les plans socio-économique, démographique et géographique au Canada.


À propos des Grands Frères Grandes Sœurs du Canada

Depuis 100 ans, Grands Frères Grandes Sœurs a une incidence positive dans la vie des jeunes de notre pays en développant et en mettant en œuvre un vaste éventail de programmes de mentorat. Les mentors bénévoles des GFGSC montrent par l’exemple l’importance de redonner, de rester à l’école et de respecter ses pairs et les membres de sa famille et de la communauté.

Grands Frères Grandes Sœurs du Canada, une organisation communautaire de mentorat pour les jeunes, offre des programmes de qualité à plus de 40 000 enfants et adolescents. Plus de 25 000 bénévoles œuvrent présentement au sein des 118 agences qui servent les enfants de plus de 1 000 communautés de part et d’autre au pays. Apprenez-en davantage en visitant www.bigbrothersbigsisters.ca.

À propos de The Boston Consulting Group

The Boston Consulting Group est une firme internationale de consultation en gestion, et le chef de file mondial en conseil sur la stratégie d’affaires. Ce cabinet collabore avec les clients des secteurs privés, publics et sans but lucratif de toutes les régions, afin d’identifier leurs opportunités les plus profitables, pallier les défis les plus importants, et transformer leur entreprise. 

Dans le cadre de leur approche personnalisée, le Boston Consulting Group intègre non seulement des connaissances approfondies de la dynamique des entreprises et des marchés, mais également une étroite collaboration à tous les niveaux de l’organisation du client. Ses clients réussissent donc à profiter un avantage concurrentiel viable, à bâtir des organisations plus efficaces et à assurer des résultats durables. Fondée en 1963, le cabinet BCG est une société privée possédant plus de 75 bureaux dans 43 pays.

À propos de la Standard Life

La Financière Standard Life fournit des solutions d’épargne à long terme, de placements et d’assurance à plus de 1,4 million de Canadiens, dont les participants à des régimes de retraite et d’assurance collectifs. Comptant quelque 2 000 employés à travers le pays, la Standard Life exerce ses activités depuis 180 ans.

À propos de la Fondation Boston Pizza

La Fondation Boston Pizza amasse des fonds pour de nombreux organismes caritatifs de part et d’autre au Canada, dont notamment Grands Frères Grandes Sœurs, Jeunesse j’écoute, « Live Different » et la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile. Depuis sa création en 1990, la Fondation Boston Pizza a recueilli plus de 16 millions de dollars grâce à diverses campagnes de collectes de fonds. L’argent amassé vient en aide à des organismes sans but lucratif locaux, nationaux et internationaux, qui contribuent directement au bien-être et à la santé des enfants et des familles.

À propos de Citoyenneté et Immigration Canada

Les affectations de fonds de CIC pour l’établissement destinées aux provinces et aux territoires, à l’exception du Québec, ont presque triplé, passant de moins de 200 millions de dollars en 2005-2006 à environ 600 millions de dollars pour l’année financière en cours.

Le Programme d’établissement de CIC vient en aide aux nouveaux arrivants dans un éventail de façons, notamment en leur fournissant : des cours de langue, les renseignements dont ils ont besoin pour mieux comprendre la vie au Canada, l’aide requise pour trouver un emploi, de l’assistance pour établir des réseaux et des contacts au sein de leur communauté. De plus, les immigrants ont accès à des services d’évaluation des besoins et d’aiguillage, ainsi qu’à des services de soutien (interprétation, transport, garde d’enfant, etc.) requis pour répondre à leurs besoins tant immédiats qu’à long terme en matière d’établissement.


L'impact du mentorat