AccueilNouvelles et événementsLes jeunes Canadiens sont plus optimistes

Les jeunes Canadiens sont plus optimistes

17 avril 2013

Les adolescents sont optimistes quant à la qualité de vie en tant qu’adulte, mais ont du mal à se sentir entendus, suggère un sondage mené par MasterCard et Les Grands Frères Grandes Soeurs du Canada

Ottawa, le 17 avril 2013 – La plupart des adolescents canadiens estiment que leur verre est à moitié plein selon une nouvelle étude nationale réalisée à la demande des Grands Frères Grandes Sœurs du Canada (GFGSC) et de MasterCard Canada. En fait, une majorité d’adolescents canadiens (57 pour cent) estime que leur qualité de vie quand ils seront des adultes sera supérieure à celle de leurs parents.

Seulement 11 pour cent des répondants s’attendent à ce que leur future qualité de vie soit inférieure à celle de leurs parents, alors que 32 pour cent estiment qu’elle sera « à peu près la même ».

Cette étude d’Ipsos Reid démontre aussi qu’une forte majorité d’adolescents canadiens démontrent un esprit communautaire. Huit jeunes sur dix (80 pour cent) affirment être dévoués à redonner à la communauté. De plus, 91 pour cent des adolescents sondés croient que les jeunes ont beaucoup à offrir pour susciter le changement positif.

Cependant, alors qu’ils estiment pouvoir faire de nombreuses contributions positives dans les communautés, de nombreux jeunes sentent que leurs idées sont ignorées. Selon cette étude, près de la moitié des adolescents (44 pour cent) croit qu’on les empêche de faire une différence simplement parce que personne ne les écoute. GFGSC, en partenariat avec MasterCard, tente de pallier cette situation.

Inspirer la prochaine génération de meneurs au Sommet de la jeunesse d’Ottawa

Les constats de cette étude serviront à alimenter les discussions à propos de l’esprit d’initiative des jeunes au Sommet de la jeunesse Grands Frères Grandes Sœurs et MasterCard qui se déroule jusqu’au 19 avril à Ottawa. Les 100 adolescents participant à ce sommet unique reçoivent une formation sur l’esprit d’initiative des jeunes offerte par de jeunes entrepreneurs canadiens. Cette formation vise à motiver les jeunes à devenir des agents positifs du changement social. Les adolescents ont été recrutés dans les rangs des programmes de mentorat de GFGSC en fonction de leur expérience exemplaire en matière de service communautaire.

Les délégués du Sommet proviennent de toutes les régions du Canada, et l’ensemble du pays est ainsi représenté. Chacun d’entre eux aura l’occasion d’exprimer son point de vue aux Membres du Parlement sur la manière d’inciter le changement positif.

« Les adolescents sont les futurs leaders de notre pays, et ils ont beaucoup d’idées novatrices qui inspirent chaque jour des changements sociaux positifs, » explique Mme Betty DeVita, présidente de MasterCard Canada. « Leur voix est forte et le Sommet de la Jeunesse d’Ottawa est un moyen d’échange et de dialogue excellent sur la façon dont nous pouvons bâtir un avenir meilleur pour tous les Canadiens. MasterCard Canada est heureuse de prendre part à cette conversation. »

Ils ne vous le disent peut-être pas, mais les adolescents CHERCHENT des modèles de rôle auprès des adultes de leur communauté.

Ce sondage révèle également que les adolescents ont généralement une excellente compréhension du lien qui existe entre le service communautaire et les modèles de rôle. Près de neuf adolescents sur dix (89 pour cent) estiment que les adolescents qui ont un parent ou un mentor adulte démontrant un comportement exemplaire en matière de service communautaire sont plus susceptibles de devenir socialement engagés que les jeunes qui n’ont aucun modèle dans leur vie.

« Les parents à travers le Canada devraient être très fiers de ces conclusions », affirme Bruce MacDonald, président et chef de la direction de GFGSC. « Quatre-vingt-quatre pour cent des jeunes sondés disent avoir des modèles positifs qui leur ont démontré que les gens peuvent faire une différence grâce aux gestes qu’ils posent. Cela démontre la qualité de l’éducation parentale au Canada et le pouvoir du mentorat pour inspirer les jeunes à devenir socialement engagés ».

Cet optimiste est toutefois tempéré par le fait que deux adolescents sur trois (66 pour cent) disent ressentir énormément de pression et vivre beaucoup de stress par rapport à leur vie après l’école secondaire.

Les autres constats intéressants sont notamment :


  • La moitié (51 pour cent) des adolescents sondés se disent optimistes face à l’avenir du Canada, alors que 35 pour cent sont incertains. Dix-neuf pour cent se disent pessimistes face à l’avenir du pays.
  • Quarante et un pour cent sont optimistes face à leurs habiletés à influencer l’avenir du Canada, alors que 39 pour cent sont neutres et 19 pour cent sont pessimistes.
  • Plus de huit adolescents sur dix (84 pour cent) ont confiance en leurs habiletés à relever les défis que le futur leur réserve.
  • Quatre-vingt-deux pour cent croient en leur capacité d'influencer pour susciter des changements positifs.
  • Neuf répondants sur dix (91 pour cent) estiment que d’être socialement engagé est important pour améliorer notre qualité de vie.
  • Quatre-vingt-douze pour cent estiment que d’avoir une incidence positive sur les changements au sein des communautés devrait être une priorité pour tous les Canadiens, y compris les adolescents.
  • Quatre-vingt-treize pour cent pensent que les gens ont le pouvoir de forger l’avenir s’ils choisissent de s’impliquer.
  • Près de huit adolescents sur dix (78 pour cent) estiment avoir la responsabilité personnelle de créer un avenir meilleur.
  • Une majorité d’adolescents estime que les médias sociaux ont un important rôle à jouer quant à la responsabilité face au changement positif dans notre société.

« Cinquante-six pour cent des adolescents croient que les médias sociaux ont la responsabilité, tout comme les gouvernements, les entreprises et les éducateurs, de bâtir un avenir meilleur », note Bruce MacDonald. « Les jeunes d’aujourd’hui semblent prêts à laisser l’empreinte unique de leur génération sur l’influence du changement ».

Le Sondage, réalisé par Ipsos Reid sur l’optimisme des adolescents canadiens des Grands Frères Grandes Sœurs et de MasterCard a été effectué entre le 5 mars et le 11 mars 2013. Un échantillon de 502 adolescents canadiens âgés de 16 à 19 ans du panel en ligne canadien d’Ipsos a été interviewé en ligne dans le cadre de ce sondage. La précision des sondages en ligne d’Ipsos est calculée à l’aide d’un intervalle de crédibilité. Dans ce cas, le sondage est exact à ± 5 points de pourcentage si tous les adolescents canadiens âgés de 16 à 19 ans avaient été sondés.


À propos des Grands Frères Grandes Sœurs du Canada
Depuis 100 ans, Grands Frères Grandes Sœurs a une incidence positive dans la vie des jeunes de notre pays en développant et en mettant en œuvre un vaste éventail de programmes de mentorat. Les mentors bénévoles des GFGSC montrent par l’exemple l’importance de redonner, de rester à l’école et de respecter ses pairs et les membres de sa famille et de la communauté.

Grands Frères Grandes Sœurs du Canada, une organisation communautaire de mentorat pour les jeunes, offre des programmes de qualité à plus de 33 000 enfants et adolescents. Plus de 25 000 bénévoles œuvrent présentement au sein des 118 agences qui servent les enfants de plus de 1 000 communautés de part et d’autre au pays. Apprenez-en davantage en visitant www.grandsfreresgrandessoeurs.ca.

Personne-ressource :
Jennifer-Lee Thomas,
Directrice du marketing
bigbrothersbigsisters.ca
905-639-0461 x47



À propos de MasterCard
MasterCard (NYSE : MA), www.mastercard.com, est une entreprise technologique œuvrant dans l’industrie des paiements à l’échelle internationale. Nous gérons le réseau de traitement de paiements le plus rapide au monde, en tissant des liens économiques entre les Mastercard_worldwideconsommateurs, les établissements financiers, les commerçants, les gouvernements, les entreprises de plus de 210 pays et territoires. Les produits et les solutions de MasterCard facilitent les activités commerciales quotidiennes, comme magasiner, voyager, gérer ses finances ou une entreprise, en plus de les rendre plus sécuritaires et efficaces pour tous. Suivez-nous sur Twitter @MasterCardNews, joignez la discussion sur le blogue « Cashless Conversations » et inscrivez-vous pour être à l’affût de nos dernières nouvelles.

Personne-ressource :
Serda Evren
Vice-présidente, communications et philanthropie
mastercard.com

416-365-6671